Les tablettes permettent aux travailleurs d’abattre 28% de travail en plus par jour

Un employeur sur deux au Benelux voit sa productivité augmenter grâce à l’utilisation de tablettes sur le lieu de travail

L’usage de la tablette améliore la productivité des travailleurs dans près de la moitié des entreprises du Benelux (54 %). En moyenne, les employeurs estiment que la productivité des utilisateurs de tablette a augmenté de 28 %. Cela signifie qu’ils peuvent achever leurs tâches en une journée de travail moyenne, là où il faudrait 2 heures supplémentaires à celui qui n’a pas de tablette. Autre constat intéressant : les utilisateurs de tablettes du Benelux même sont moins certains de l’influence de la tablette sur la productivité. Environ un utilisateur sur quatre (24 %) pense que l’usage de cet appareil a amélioré sa productivité et qu’il peut en moyenne travailler 19% en plus par jour.

Ces conclusions pour le Benelux découlent de l’une des enquêtes les plus complètes à ce jour sur l’utilisation des tablettes au sein des entreprises européennes. Réalisée par le bureau d’études Dynamic Markets à la demande de Panasonic Toughpad, l’enquête a été menée auprès de plus de 2.300 acheteurs et utilisateurs professionnels de tablettes au sein de sociétés de plus de 50 travailleurs. Les personnes interrogées sont réparties sur neuf régions européennes : le Benelux, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, L’Espagne, la Russie, la Turquie et la Pologne.

En Europe, les employeurs turcs (80 %) sont les plus convaincus des bénéfices de la tablette sur la productivité des travailleurs. Parallèlement, c’est au Royaume-Uni que les acheteurs (44 %) estiment que les gains de productivité sont les plus élevés, dépassant ainsi la moyenne européenne (33 %).

Les tablettes pour des tâches spécialisées

D’après l’étude, plus les tablettes sont utilisées pour des tâches pointues, plus la productivité est élevée. Les trois domaines de spécialité pour lesquels les utilisateurs du Benelux se servent des tablettes sont le monitoring des opérations logistiques (12 %), les systèmes d'information géographique ou SIG (12 %) et la lecture des codes-barres (10 %). Seuls 4 % des utilisateurs professionnels de la région emploient des tablettes pour enregistrer les paiements des clients, et seulement 1 % pour scanner des puces RFID et NFC.

Potentiel d’amélioration

Malgré les augmentations de productivité, les utilisateurs de tablette estiment que les choses peuvent encore être améliorées. En effet, 64 % des utilisateurs au Benelux déclarent ne pas être complètement satisfaits des performances de leur tablette dans le cadre de leurs activités professionnelles. En outre, 71 % des acheteurs de tablettes ont indiqué que leurs utilisateurs avaient rencontré des problèmes ces deux dernières années. 63 % des problèmes signalés concernent  la conception imparfaite ou les mauvaises fonctionnalités. Parmi les plus fréquents, on retrouve notamment les batteries défectueuses (26 %), les dommages (15 %) et un manque de lisibilité à la lumière du jour (14%).

Top 5 des critères d’achat

Les cinq principaux critères influençant la décision des utilisateurs professionnels sont la fonctionnalité (70 %), le prix (65 %), la facilité d’utilisation (64%), la compatibilité avec un certain système d’exploitation (55 %) et la robustesse (46 %).

Gain de productivité

« Les résultats de cette enquête indiquent que le déploiement des tablettes sur le lieu de travail en Europe engendre une véritable révolution en termes de productivité », déclare Jan Kaempfer, General Manager Marketing pour Panasonic Computer Product Solutions. « Cependant, le marché des tablettes professionnelles est encore assez récent. Et dans la mesure où les entreprises commencent à utiliser des tablettes pour des tâches de plus en plus complexes, les fabricants vont devoir adapter leurs appareils afin de répondre exactement aux besoins des marchés verticaux et de leurs utilisateurs. Selon moi, la productivité continuera d’augmenter, lorsque de nouvelles tablettes spécialisées seront déployées. »

Pour télécharger le résumé analytique des conclusions de l’enquête, rendez-vous sur ce lien.